Jour 2

Nous avons prévu de visiter la Capitale Victoria. Nous sommes réveillés tôt. Nous déjeunons, et nous filons prendre le premier bain du séjour, la mer est haute, les vagues battent le mur lors du flux et du reflux. C’est super agréable, l’eau est chaude, bien que trouble.

Lire la suite de « Jour 2 »

Crème à la cacahuète

Ça y est, c’est décidé je me relance sans une alimentation sans gluten et sans lait.

Trop de douleurs articulaires, ce n’est tout simplement pas possible, il faut faire quelque chose !

Je me suis penchée sur l’alimentation d’Okinawa, puis celle du docteur Seignalet, je vais faire un mix des deux.

Alors pour cette crème, si on applique le régime Seignalet, on ne peut pas utiliser de maïzena, le maïs contenant certaines protéines entretenant les inflammations, je vais la remplacer par de l’arrow-root.

Ingrédients :

  • 650 ml de lait végétal ( lait de soja, amande…)
  • 450 ml d’eau
  • 2 cuillères à soupe bombée de purée de cacahuète
  • 4 cuillerées à soupe de sucre blond ou complet
  • 2 cuillères à soupe d’arrow- root
  • 1 cuillère à café rase d’agar agar ( si on veut une consistance entre la crème et le flan, mais ce n’est pas obligatoire, sans, la crème aura la consistance d’une crème danette)
  1. Dans une casserole, mélanger le sucre, l’arrow-root, et l’agar gar ( facultatif).
  2. Ajouter la purée de cacahuète.
  3. Puis le lait végétal en le versant petit à petit pour ne pas faire de grumeaux, puis l’eau.
  4. Faire chauffer à feu doux. Puis aux premiers bouillons, laisser encore une minute.
  5. Ensuite verser dans des pots, lorsqu’ils ont bien refroidi, mettre au frais avant consommation.

On peut parsemer quelques cacahuètes concassées, ou du sucre complet…

 

Cilaos

Nous nous sommes enfin décidés à passer une nuit dans le cirque de Cilaos.  Écoutant les conseils d’amis, nous avons réservé une chambre Chez Lucette.

En milieu de matinée, nous partons pour la route aux mille virages, il fait beau.

La route a changé, des travaux ont amélioré une partie du parcours, nous passons dans le lit de la rivière, juste à côté de l’ilet Furcy.

Arrivés à Cilaos, nous déambulons dans les rues, regardons dans les boutiques à touristes.

Nous trouvons un petit restaurant sans charme, attirant le client par un buffet.

C’est bon, mais sans plus, gratin de citrouille, et rougail morue, ou rougail saucisses fumées.

Nous arrivons chez Lucette en avance, j’ai des scrupules, mais ce n’est pas grave, car elle nous accueille avec le sourire, nous choisissons notre chambre, spacieuse, très propre, la salle de douche et les toilettes sont partagées, pour une nuit ce n’est vraiment pas grave!

DSC00832

Voici le gîte!

DSC00835.JPGQuelle vue sur les remparts!

Nous déposons les affaires, et repartons pour une petite randonnée au départ du plateau des chênes pour la Roche merveilleuse, petite randonnée d’une heure trente.

Nous sommes allés voir le bassin bleu. C’était joli, l’orage grondait au loin, il nous a laissé poursuivre notre petit tour.

En rentrant, nous avons joué au scrabble, avec deux petits invités, Corentin, le petit-fils de Lucette, et Yzaya, son amie.

C’était très chouette;

Le soir, nous étions des hôtes comblés, beignets de fruits à pain, avec un punch maison, gratins de chouchous du jardin, sauté de légumes au poulet, à l’omelette pour moi avec riz et rougail tomates, et en dessert, glace au raisin, gâteau et fruits de la passion du jardin, divinement sucré.

Nous avons même pu profiter de la pleine lune montante, magique!DSC00826.JPGLa pleine lune à Cilaos! DSC00828.JPGOuah!

Et le lendemain, nous quittons notre hôte pour une toute petite randonnée, le sentier botanique, qui nous permet de redécouvrir la végétation endémique si particulière à la Réunion, et un de ses petits animaux originaires de l’île de Madagascar, sa majesté le tangue!

DSC00854.JPG
Le grand Affouche, superbe!

tangue-1.JPG
Petit tangue joue à cache-cache

Le petit séjour est fini, nous reprenons la route aux 400 virages,  nous voilà de retour au Tampon!

 

Pain viennois (pour 6 petits pains)

Une gourmandise pour le petit-déjeuner ou un goûter gourmand, une recette pour varier à l’infini les plaisirs des viennoiseries! Une recette assez légère en beurre et oeufs, pour décomplexer les gourmands ! Et j’en connais un certain nombre pour ne pas les nommer!

  • 1,5 cc de levure sèche
  • 100 g levain liquide
  • 300 g de farine T45
  • 25 g de sucre
  • 1/2 cc de sel
  • 45 g de beurre coupé en petits dés
  • 1 oeuf + lait = 190 g
  • 1 petite poignée de pépites de chocolat
  • 1 jaune d’oeuf pour dorer
  1. Mettre la farine, et le sucre dans un saladier ainsi que la levure de boulanger
  2. Ajouter le levain
  3. Incorporer l’oeuf et le lait
  4. Finir par le beurre
  5. Pétrir
  6. Laisser lever et doubler de volume dans un endroit tempéré pendant une heure
  7. poser sur un plan fariné et incorporer les pépites de chocolat
  8. Laisser reposer
  9. Dorer au jaune d’oeuf et enfourner à four chaud(180°C) pendant 12 minutes.

Pour les gourmands, on peut doubler les quantités pour faire 12 petits pains ou deux petites brioches, ou encore pour varier deux baguettes.

Lotte à l’armoricaine

La lotte est un de mes poissons préférés. Un poisson de profondeur, également appelé la baudroie. C’est un poisson marin qui vit le long des côtes d’Europe. Il existe une lotte d’eau douce également, à ne pas confondre.

Sa tête énorme la fait ressembler à un crapaud.

Sa peau est totalement lisse et ne possède pas d’écaille. Son corps est oblong et presque cylindrique. Le dos est brun-jaune ou vert avec des marbrures sombres. Les flancs sont clairs et le ventre est blanc. À vingt ans, elle peut atteindre 2 mètres pour un poids de 45 kg. Cependant les spécimens de plus de 50 à 60 cm sont rares.

C’est parti! Lire la suite de « Lotte à l’armoricaine »